Un ancien employé de Snap Inc. affirme, dans une plainte, que la société a gonflé ses métriques de rendement pour attirer les investisseurs.

Dans ce qui ressemble à un bel épisode de The Good Wife, Anthony Pompliano, ancien chef d’équipe de croissance et d’engagement des utilisateurs de Snap, a porté plainte auprès de la Los Angeles County Superior Court contre ses anciens employeurs pour licenciement abusif et dommages financiers.

La raison? Pompliano allègue qu’il a été renvoyé après avoir essayé d’attirer l’attention sur la déformation systématique des KPIs de la société! Un renvoi qui a entraîné la perte de ses options d’achat d’actions et son salaire potentiel en plus de salir sa réputation.

De son coté, Snap Inc. nie ces accusations et pense que la plainte, basée sur les propos d’un ex-employé mécontent, n’a aucun mérite ni fondement .

En attendant que le tribunal décide de lever la clause de confidentialité du contrat de M. Pompliano pour divulguer les indices de performances prétendument gonflés, la prochaine rentrée en bourse de l’entreprise risque de rencontrer des embûches.

On sait pas pour vous, mais on attend bien le prochain épisode de la bataille légale qui va s’en suivre #BingeWatch .

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Après avoir lancé une plateforme et une revue dédiées aux professionnels, TikTok annonce une...

Après l’impact qu’a eu la Covid-19 sur les TPE et PME, Facebook et d’autres réseaux sociaux ont lancé...

Vous avez sûrement vu par le passé des pages Facebook de média sérieux reprendre des informations...

Laisser une réponse