Facebook compte implémenter un filtre de pudeur qui permettra à ses utilisateurs de définir un seuil de tolérance et les contenus considérés comme indécents.

Dans son laius, le CEO et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé l’implémentation d’une intelligence artificielle qui adaptera les contenus aux seuils de tolérance de chaque utilisateur.
Jusque là, la politique du réseau était globale et appliquée à tout le réseau, tout en respectant bien sûr les lois en vigueur dans chaque pays. Une approche qui a mis l’entreprise trop souvent dans l’embarras pour des histoires de nudité ou de censure, comme c’était le cas avec plusieurs journalistes reportant des brutalités policières.

La nouvelle approche de Facebook offrira aux communautés elles-mêmes le pouvoir de définir ce qui est tolérable ou pas sur le plan de la nudité, la violence, les images choquantes et graphiques ainsi que les propos injurieux.

L’option reste un peu floue et beaucoup de problématiques restent à résoudre comme la gestion de contenus pour les mineurs. Vont-ils avoir des paramètres par défaut plus strictes ? Les parents auront-ils le pouvoir de définir les paramètres de leurs enfants?…

Ce dont on est sûr c’est que l’implémentation d’un tel système prendra du temps, affirme M. Zuckerberg.

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

S’il y a bien une chose que Facebook maitrise à la perfection ces derniers temps, c’est bien le...

Après deux batailles gagnées, TikTok est loin de remporter la guerre aux USA. La plateforme se...

Elles ne sont plus à présenter, elles ont fait leurs preuves depuis longtemps et elles sont...

Laisser une réponse