La twittosphère a été, ces dernières semaines, polluée par des campagnes publicitaires à caractère raciste. La cause? Un bug Twitter qui a heureusement été corrigé.

La politique de Twitter, à l’instar de ses consœurs, a toujours été d’interdire les campagnes publicitaires contenant des propos offensants ou discriminatoires, envers n’importe quelle communauté. Mais certains annonceurs malveillants ont malheureusement profité d’une faille dans le système pour cibler une certaine catégorie de personnes, à travers des mots clés racistes comme le N-word.

Même si la brèche a finalement été colmatée, comme l’a déclaré, le mal est toutefois fait ! Si l’on se réfère au rapport publié par The Daily Beast, ces annonces ont déjà atteint des millions d’utilisateurs !

Facebook avait également été la cible de critiques lorsque le site ProPublica avait découvert que l’ont pouvait cibler des utilisateurs à travers des keywords antisémites et racistes. Le réseau avait d’ailleurs déclaré à TechCrunch qu’il s’employait actuellement à éliminer ce problème.

Bien que les plateformes en libre service black-listent bon nombre de termes racistes, il est très difficile pour des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, qui ont des millions d’utilisateurs, de tout surveiller. Des incidents comme ceux-ci pourraient donc à l’avenir probablement se reproduire.

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Quand la presse s’empare de mémos internes de Facebook, c’est toujours pour révéler des infos...

Agents du KGB en couverture ? Ou utilisateurs qui ne veulent pas être identifiés sur les photos de...

Après les déboires de FaceApp et son filtre vieillissant, c’est au tour d’une nouvelle application de...

Laisser une réponse