Mise à jour 24/01 : La fonctionnalité « Stories Everywhere » est désormais officielle ! Vous pouvez désormais partager vos Stories sur le web par SMS, e-mail ou sur d’autres réseaux sociaux.

A tous les adeptes de Snapchat, cette nouvelle va certainement vous réjouir : votre plateforme préférée développe une fonctionnalité appelée « Stories Everywhere ». Celle-ci devrait vous permettre d’exporter des stories sur le web, sans même avoir à ouvrir l’application.

C’est le site Cheddar qui a publié l’information. Le but de la plateforme étant de ramener de nouveaux utilisateurs et de fidéliser les anciens. Car s’il est vrai qu’il faut rendre à Snapchat ce qui appartient à Snapchat, je parle bien évidemment des stories, il n’en reste pas moins que toute la famille Facebook a gagné énormément de terrain cette année, l’évinçant peu à peu du circuit. En effet, le nombre d’utilisateurs actifs de la plateforme stagne aujourd’hui aux alentours de 180 millions.

Pour ce faire, la maison mère Snap Inc. a recruté l’ancien PDG de Storyful et ancien directeur vidéo de NowThis, Rahul Chopra. Ce dernier a la lourde tâche de trouver comment sortir les stories de leur niche et d’exporter le contenu des utilisateurs sur le web . L’intérêt est d’avoir accès à l’application en un clic : imaginez qu’en plein article un lecteur tombe sur une story , il pourra voir son contenu même s’il n’a pas l’application, mais il pourra également télécharger Snapchat et créer son propre compte.

Espérons que ces efforts permettront à Snapchat de regagner du terrain en 2018 et de reprendre sa place. Le temps nous le dira 😉

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Une application qui les commandes toutes ? C’est ce qu’il semble se préparer du côté de chez...

C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ! Pour certains c’est juste un...

Quand vous pensez à Snapchat vous pensez à vos amis qui vous lèchent l’écran avec des oreilles de...

Laisser une réponse