Prenez du pop-corn et installez-vous confortablement. Ce qui se passe en ce moment sur Twitter est digne d’un film hollywoodien 😃 Et pour cause, c’est le cinéaste et activiste James O’Keefe qui en est à l’origine. Ce dernier accuse la plateforme de laisser ses employés lire tout ce que l’on publie en ligne, y compris les messages privés.

Dans une vidéo d’investigation, O’Keefe affirme que le réseau social donne accès aux employés à nos publications ainsi qu’à nos messages privés. Cette vidéo met en scène Clay Haynes, un ingénieur infiltré, qui révèle que certains employés auraient un accès illimité aux données privées des utilisateurs. « Il y a des équipes qui s’y consacrent … au moins, trois ou quatre cents personnes », dit Haynes à la caméra. Twitter conteste et explique que « un nombre limité d’employés ont accès à ces informations à des fins professionnelles légitimes et nous appliquons des protocoles d’accès stricts pour ces employés. »

Cette vidéo est la dernière en date d’une longue série visant à enquêter sur Twitter. La semaine dernière, O’Keefe a révélé que la compagnie était « plus qu’heureuse d’aider le ministère de la Justice dans leur petite enquête » en leur remettant des tweets et des messages privés. La firme a riposté durement en déclarant qu’elle « répond seulement aux demandes légales valides, et ne partage aucune information avec le ministère sans une telle demande ».

Dans la même déclaration, un porte-parole de Twitter a condamné les vidéos de Project Veritas, l’organisation médiatique d’Okeefe, pour avoir incité des employés à parler sous de faux prétextes : »Nous déplorons les tactiques trompeuses et sournoises par lesquelles ces images ont été obtenues et éditées de manière sélective pour correspondre à un récit prédéterminé…Twitter s’engage à appliquer nos règles sans parti pris et à donner le pouvoir à toutes les voix sur notre plateforme, conformément aux Règles Twitter. »

Ce n’est pas la première fois que le réseau social est soumis à un examen minutieux de la façon dont il gère l’accès des employés aux données des utilisateurs. Le temps nous dira si ces accusations sont fondées. To be continued !

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Elles ne sont plus à présenter, elles ont fait leurs preuves depuis longtemps et elles sont...

Tandis que le brouillard s’épaissit de plus en plus autour de TikTok, Instagram passe la seconde et...

Connue de tous depuis toujours, la règle des 20% de texte sur une image boostée sur Facebook a été...

Laisser une réponse