Après la débâcle de Paul Logan, YouTube a enfin décidé d’agir ! La plateforme de partage vidéo ressert les joints du robinet de la monétisation et renforce sa modération des contenus privilégiés.

Depuis plusieurs mois, YouTube est sous les feux de la critique : des contenus inappropriés déguisés en vidéos pour enfants, des créateurs populaires qui perdent la boule… Les raisons sont multiples.
Afin d’y palier, Google a introduit des exigences plus strictes pour les programmes YouTube Partners et Preferred , ce qui pourrait avoir un impact important sur les revenus des créateurs.

Pour commencer, la vérification des contenus vidéographiques est désormais manuelle ! YouTube s’assurera qu’elles respectent les consignes relatives aux annonces avant de les ajouter à Preferred, un programme qui permet aux annonceurs d’accéder aux 5% des vidéos les plus performantes. Cet examen manuel de toutes les chaînes Preferred ne sera pas finalisé avant la fin mars.

En outre, YouTube a modifié les conditions d’éligibilité des chaines pour des partenariats. À partir d’aujourd’hui, les créateurs ne peuvent faire partie du programme que s’ils enregistrent plus de 1000 abonnés et 4 000 heures de visionnement au cours des 12 derniers mois. L’année dernière, YouTube a imposé une seuil minimal de 10 000 vues aux créateurs qui souhaitent postuler pour le partenariat. Le but étant d’éviter que les chaînes qui téléchargent du contenu volé et des vidéos de mauvaise qualité ne gagnent de l’argent.

Cette nouvelle formule va-t-elle être la bonne ? I guess wait and see !

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Le calendrier de contenu est un outil vital pour toute personne qui gère des comptes sociaux. Que...

En décembre 2020, Twitter testait le partage de tweets sur d’autres plateformes. La démarche tendait...

La plateforme de Facebook semble être bien décidé à ne rien laissé au hasard. Instagram teste tout...

Laisser une réponse