All rise, the court is now in session ! L’affaire en cours oppose Facebook à trois plaignants pour motif de viol de vie privée, collecte et recèle de données. C’est cette charge que le tribunal fédéral américain va devoir examiner…

Facebook Suits

Entendons d’abord la plaidoirie de la défense. Il s’est avéré au cours de la semaine que Facebook, à travers sa messagerie Messenger et Lite, a eu impunément accès aux journaux d’appels et aux SMS d’appareils sous Android. Le réseau social plaide l’innocence et rétorque que cette action s’est faite en toute transparence ! Messenger a eu accès à ces données en raison du système de permission d’Android, et a recueilli des informations par inadvertance auprès des utilisateurs qui ont donné accès à l’application. Cette explication, cependant, n’a pas convaincu les plaignants qui poursuivent le réseau social.

Objection

Selon Reuters, le procès intenté devant le tribunal fédéral du North District of California cherche à obtenir le statut de recours collectif au nom de tous les utilisateurs. Les plaignants demandent une condamnation de cette pratique frauduleuse et des dommages non spécifiés. Bien sûr, un juge doit encore décider s’il y a suffisamment de victimes avant de statuer sur le recours collectif.

Tout se joue maintenant sur l’argumentation des deux côtés ! Une affaire à suivre de très prêt et dont l’issu risque de changer bien des choses dans Facebook.

 

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Quand la presse s’empare de mémos internes de Facebook, c’est toujours pour révéler des infos...

Agents du KGB en couverture ? Ou utilisateurs qui ne veulent pas être identifiés sur les photos de...

Après les déboires de FaceApp et son filtre vieillissant, c’est au tour d’une nouvelle application de...

Laisser une réponse