Décidément, on est en mode full panique chez Facebook et les retombées de Cambridge Analytica n’en finissent pas. Dernier update : Facebook vient de révéler que toutes les conversations sur Messenger, y compris les chats textuels, les images et les liens, sont automatiquement analysées ! De quoi mettre de l’huile sur un feu bien attisé…

Dans une interview avec Ezra Klein de Vox, Le PDG Mark Zuckerberg a, sans faire attention, évoqué le sujet en abordant le nettoyage ethnique au Myanmar. La révélation n’est pas passée inaperçue et l’entreprise a dû la confirmer à Bloomberg ! D’après l’article, Facebook modère les conversations Messenger de la même manière qu’elle le fait avec le contenu public sur le réseau social, en vue de prévenir les abus. Les messages marqués pour violation des normes communautaires de Facebook sont lus par les modérateurs, qui peuvent alors les bloquer ou les supprimer si nécessaire.

Cette révélation a irrité, et à juste titre, de nombreux utilisateurs de la plateforme qui pensaient que les discussions Messenger était vraiment privées. Pour ce que ça vaut, la compagnie a tenu à rassurer qu’elle ne n’utilisait aucune de ces données dans les plateformes publicitaires.

Bien qu’il soit facile de dire que cette histoire constitue une bonne raison de quitter le réseau, le manque de surveillance sur de telles plateformes sociales pourrait être nuisible. La bonne question est de savoir si on peut faire confiance à Facebook pour le faire !

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Vous avez sûrement vu par le passé des pages Facebook de média sérieux reprendre des informations...

Hello mes loulous, mes amis mes hababis et hbabatis ! Lyoum wa9il rah nokhrodjo mel gher9a comme on...

Après Facebook et Instagram, c’est autour de TikTok d’adopter les sous-titres automatiques. Cette...

Laisser une réponse