Facebook est le tout nouvel enseignant en cours de média et il compte bien faire régner l’ordre !
En marge de Off The Record, l’entreprise a annoncé l’établissement d’un système de classement pour les organismes de presse basé sur leurs fiabilités. Une métrique qui servira à déterminer plus tard si leurs contenus sont éligibles à la publicité ou à la suppression. Gare aux mauvais élèves…

C’est pendant la seconde édition d’Off The Record (OTR), une rencontre avec un groupe de responsables des nouveaux médias à l’hôtel Rosewood Sand Hill, que Mark Zuckerberg a annoncé la nouvelle. Même si elle était supposé être officieuse, comme l’indique son nom, Mark a tenu à répondre aux questions des journalistes. La liste des présents comprend : BuzzFeed News, the Information, Quartz, the New York Times, CNN, the Wall Street Journal, NBC, Recode, Univision, Barron’s, the Daily Beast, the Economist, HuffPost, Insider, the Atlantic, the New York Post…

Zuckerberg a déclaré que la société a recueilli des données sur la manière dont les consommateurs perçoivent les nouvelles marques en leur demandant si ces premiers leurs font confiance ! L’entreprise va d’ailleurs investir beaucoup de felouss dans une combinaison d’intelligence artificielle et de modérateurs humains afin de réduire l’impact des Fake News et des la propagande, en particulier lors des périodes électorales. Par ailleurs, il semble décidé à encourager le secteur en finançant le journalisme d’investigation

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Quand la presse s’empare de mémos internes de Facebook, c’est toujours pour révéler des infos...

Agents du KGB en couverture ? Ou utilisateurs qui ne veulent pas être identifiés sur les photos de...

Après les déboires de FaceApp et son filtre vieillissant, c’est au tour d’une nouvelle application de...

Laisser une réponse