En bon élève consciencieux, Twitter encouragerait la recherche universitaire dans les domaines du spam, la santé mentale ou encore la prévention des suicides en modifiant ses règles d’utilisation. L’oiseau bleu a publié une modification de ses règles pour développeurs, et les chercheurs peuvent à présent utiliser l’interface de programmation (API) pour leurs travaux.

Donc vous savez ce qu’ils vous reste à faire si vous souhaiter accéder aux données twitter, aux identifiants des tweets et des utilisateurs … entreprenez une recherche universitaire ! Ça fait un peu cher le stalk, mais ce privilège est accordé aux chercheurs dont les travaux entrent dans le cadre de travaux universitaires.

Un assouplissement des règles pour combattre la désinformation

Du côté de Facebook, un changement de politique vis-à-vis des bots a été remarqué. L’entreprise rappelle que certains de ces robots digitalisés « sont utiles » pour les utilisateurs, et cite @earthquakesSF en exemple, il s’agit d’un compte qui répertorie les tremblements de terre dans la baie de San Francisco.

Ceci dit les chercheurs doivent mentionner les bots en question, ainsi que le responsable. Cela permettra à tout le monde de différencier les comptes automatisés et les comptes humains.

Ces changements viennent renforcer la lutte contre la désinformation dans laquelle sont engagés Twitter et Facebook depuis plusieurs années maintenant.

 

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Toujours dans le but de renforcer sa politique de transparence, Twitter met en en place de...

Avez-vous déjà croisé les guides Instagram ? Ce dernier travail sur un nouveau format de contenu...

Kima 9alet notre diva nationale, alias Rebecca : « آمنوا فالكلب و ما تامنوش فالعربي كحل الرّاس». On...

Laisser une réponse