L’affaire TikTok prend les allures d’une série à plusieurs saisons. L’humanité n’a pas connu un tel suspens depuis Chafika ou l’épisode 9 de la saison 3 de Game of Thrones.

Pour résumer l’affaire une bonne fois pour toute

Voulant punir la Chine d’avoir plongé le monde dans le merdier de la COVID-19, a décidé d’interdire l’application TikTok sur le sol américain.

Selon Dingo… euh pardon Donald, la plateforme constituerai « une menace pour la sécurité nationale », et que la Chine pourrait avoir accès aux données des citoyens étasuniens.

Suite à cela, le président US a déclaré que TikTok pourrait continuer à exister aux USA si elle est rachetée par une entreprise américaine. Microsoft, entreprise étasunienne par excellence, a tout de suite pris contact avec la maison blanche et l’entreprise mère de TikTok, Bytedance. Ces entités ont jusqu’au 15 septembre prochain pour trouver un accord et conclure la transaction.

Jeudi dernier, Trump a signé le décret interdisant toute transaction entre personnes sous juridiction américaine avec ByteDance à partir du 15 septembre «si un groupe US ne rachète pas le service ».

Et puis comme Farida Saboundji qui débarque dans l’appartement de Chafika et Salim, Twitter débarque out of nowhere et se positionne dans les négociations.

Saboundji TikTok

Ce dernier qui, contrairement à Microsoft, n’est pas disponible en Chine, car bloqué par le gouvernement chinois depuis 2009, estime qu’il ne sera pas taxé « d’abus de position dominante ». Il aura certainement besoin d’investisseur pour conclure, pour l’instant rien n’est dit, l’entreprise en est aux discussions préliminaires.

Et TikTok il en dit quoi ?

On imagine que la situation ressemble à une tchektchouka pour l’entrerpise. Chafika sous Coc’ en personne we ma tefrihach.

Après avoir créé un fond américain pour rémunérer les créateurs de la plateforme, TikTok promet de recruter 10.000 employés aux USA. Pour l’entreprise il est question de prouver sa bonne foi et son engagement à investir dans le pays.

Après les déclarations de Trump jeudi dernier, TikTok a également publié une réponse officielle teinté d’ambiguïté :

« Voici les faits: 100 millions d’Américains se connectent à TikTok pour se divertir, en particulier pendant la pandémie. Nous avons embauché près de 1 000 personnes dans notre équipe américaine cette année seulement. Et nous sommes fiers d’embaucher 10 000 autres employés dans des emplois très rémunérateurs. À travers les États-Unis. Notre fonds créé récemment permet de soutenir financièrement  les créateurs américains. Les données des utilisateurs de TikTok aux États-Unis sont stockées aux États-Unis, avec des contrôles stricts sur l’accès des employés. Les plus gros investisseurs de TikTok viennent des États-Unis. Nous nous engageons à protéger la confidentialité et la sécurité de nos utilisateurs. Et nous continuons à travailler pour apporter de la joie aux familles et des carrières significatives aux créateurs. « 

Dans cette déclaration il manque un argument de taille pour répondre à l’accusation. A aucun moment TikTok ne dit : « Le gouvernement Chinois n’a pas accès aux données des utilisateurs de TikTok ». Vous vous demandez pourquoi ? Car ce n’est pas le cas !

Selon les lois chinoises sur la cybersécurité, toutes les entreprises appartenant à des chinois sont dans l’obligation de remettre leurs données à la république si cela est demandé par le PCC. #OuYa3tih.

Quel scénario pour TikTok d’ici le 15 septembre ?

Les négociations risquent d’être très tendues. Il nous faudra attendre quelques semaines avant de connaitre le fin mot de cette histoire. Nous ne sommes pas à l’abri d’un coup de théâtre et plusieurs scénarios trottent dans nos têtes.

Selon vous, quel est le scénario le plus improbable qui puisse se produire avant le 15 septembre ?

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Aujourd’hui Instagram est bien loin de la plateforme de partage de photos qu’il était il y a dix...

Dix ans déjà ya djadkoum ! Dji zon que vous voyez des gens (bien) plus gaulés que vous, prendre...

Il semblerait que le documentaire « The Social Dilemma » n’ait pas laissé Facebook indifférent. Ce...

Laisser une réponse