Au moment où TikTok s’est vue rallonger le délai imposé par le décret US pour céder son activité aux USA, une mauvaise nouvelle est tombée.  Et cette fois ce n’est pas Trump qui en est responsable mais le gouvernement chinois. Comme quoi, les coups bas viennent toujours de sa propre famille.

La chine a en effet promulgué une loi, pour ses entreprises technologiques, qui exige des entreprises chinoises de faire une demande de licence afin de pouvoir vendre leurs activités à l’étranger. Coïncidence ? I dont’ think so.

La tension est à son paroxysme entre les deux puissances, et ce n’est pas prêt de se calmer. Les technologies concernées par cette nouvelle réglementation sont celles liées à l’analyse de texte, à la reconnaissance vocale, la suggestion de contenu et l’IA.

Cette loi tombe très très mal, car les entreprises se bousculent aux USA afin d’acquérir TikTok. Récemment Walmart s’est associé à Microsoft afin de faire la différence lors des négociations, et le PDG d’Oracle a déjà fait une offre.

TikTok ne s’est pas encore prononcé sur le sujet, et à l’heure actuelle il est difficile à deviner les manœuvres politiques de chacun. Vivement la Saison 2 de ce feuilleton !

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Pendant les elections US, Twitter s’est enflammé, les news fusaient de partout et le grand gagnant...

Avec le confinement qui va qui revient, la pandémie qui nous cloue chez nous depuis le début de...

Si vous utilisez WhatsApp au quotidien, vous connaissez surement ce moment où la mémoire de votre...

Laisser une réponse