Une chose bien connue sur les réseaux sociaux : el sri9a dayra hala ! Que ce soit une citation, une vidéo ou une photo, il y a toujours quelqu’un pour piquer le contenu de quelqu’un et se l’approprier. Nous avons assisté plusieurs fois sur Facebook à ce genre de comportement, et il semblerait que la plateforme travaille sur l’éradication de ce phénomène.

Dans une mise à jour de la plate-forme Facebook de gestion des droits, le réseau social commence une collaboration avec certains partenaires pour donner le pouvoir de revendiquer la propriété des images. Tout le monde pourra, à terme, profiter de cette fonctionnalité, mais la date reste encore secrète.

Comment ça marche ?

Nous ne connaissons pas les partenaires non plus, mais nous savons un peu comment cela va fonctionner. Si une entreprise X télécharge une photo sur le gestionnaire des droits de Facebook, elle pourrait tracer son apparition sur ce dernier et aussi sur Instagram. De là l’entreprise peut choisir de laisser l’image, d’émettre un retrait ce qui la supprime entièrement du compte qui l’a partagée, ou bien d’appliquer un « blocage territorial ». Ce dernier consiste à laisser la photo visible uniquement dans les territoires où les droits d’auteur de  l’entreprise ne s’appliquent pas.

«Nous voulons nous assurer de très bien comprendre l’utilisation de cet outil avec l’ensemble des partenaires actuels avant de l’étendre. Comme vous pouvez l’imaginer, un outil comme celui-ci est assez sensible et assez puissant. Nous souhaitons assurer une utilisation sécurisée à l’ensemble de nos utilisateurs», a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Pour le moment Facebook doit déterminer la meilleure façon de traiter tous les cas. Surtout les cas spécifiques comme les mèmes. Ces derniers sont constamment repris et modifiés, ce qui pourrait donner une correspondance avec l’image source mais pas forcément le même contenu.

Beaucoup de questions restent en suspens, mais si cette option vient à être généralisée, Instagram en sortirait grand gagnant. Cela voudrait dire que la plateforme renouera avec sa essence originelle. Le partage de « photos originales » reprendra ses droits, et les créateurs auront du pain sur la planche !

 

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Aujourd’hui Instagram est bien loin de la plateforme de partage de photos qu’il était il y a dix...

Dix ans déjà ya djadkoum ! Dji zon que vous voyez des gens (bien) plus gaulés que vous, prendre...

Il semblerait que le documentaire « The Social Dilemma » n’ait pas laissé Facebook indifférent. Ce...

Laisser une réponse