L’IA c’est bien l’IR c’est mieux ! C’est ce que prouve en tout cas la décision de YouTube de réintégrer l’humain dans le travail de modération de contenu.

En se séparant de 10000 personnes en charge de la modération au début de la pandémie, YouTube a donné la main à ses systèmes automatisés pour s’en charger. Résultat, 11 millions de vidéos supprimées entre avril et juin, les systèmes ont supprimé, par accès de prudence, plus de vidéos qu’ils ne le devaient.

En temps normal, c à d sous une modération humaine, la plateforme annule moins de 25% des décisions de modération, sous IA on est carrément passé à 50%. YouTube prend conscience de l’importance du facteur humain lors de la modération, car les machines n’ont pas la capacité de nuancer leurs décisions.

Désormais le réseau social s’apprête à réattribuer une partie de ces tâches à des humains. La faisabilité n’est pas encore claire mais il est fort probable que les humains examinent les vidéos que l’IA a initialement signalées. Une combinaison bien plus éthique qu’elle ne l’est actuellement.

 

 

 

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Comme on le sait, les réseaux sociaux tentent de devenir plus inclusifs. En janvier dernier...

Pendant que TikTok se faisait interdire en Inde l’été dernier, Facebook en profitait pour lancer les...

Testée il y a quelques mois sur un panel d’utilisateurs, l’option question/réponse se déploie sur...

Laisser une réponse