Après deux batailles gagnées, TikTok est loin de remporter la guerre aux USA. La plateforme se retrouve encore une fois face à une date buttoir. Le 12 novembre est devenue la nouvelle date à laquelle elle sera définitivement interdite sur le sol étasunien.

L’accord avec Oracle et Walmart, qui semblait trouver grâce aux yeux de Donald Trump, n’est pas vu d’un bon œil par Pékin. La Chine, bien décidé à faire tomber à l’eau la transaction, refuse d’approuver l’achat de TikTok par les USA car jugé « achat forcé ».

Au départ, TikTok était censée être interdite de téléchargement à partir du 27 septembre et complètement interdite aux USA à partir du 12 novembre. L’entreprise a décidé de jouer ses dernières cartes in extremis,  en faisant appel à la justice, le but étant de suspendre les décrets « anticonstitutionnels » de Trump. Et elle a fini par avoir gain de cause… pour quelques temps. Si elle n’est plus concernée par l’interdiction de téléchargement, rien n’a changé pour l’interdiction totale.

Le réseau social a déclaré dans un communiqué de presse qu’il maintiendrait le dialogue permanent avec l’administration Trump, et qu’il continuerait à défendre les droits et les intérêts de sa communauté et de ses employés.

Le chemin est décidément encore long et semé d’embuches pour TikTok. Si la vente ne se fait pas, l’application disparaitra des écrans US à partir du début novembre, ce qui n’est pas pour déplaire à Facebook.

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Aujourd’hui Instagram est bien loin de la plateforme de partage de photos qu’il était il y a dix...

Dix ans déjà ya djadkoum ! Dji zon que vous voyez des gens (bien) plus gaulés que vous, prendre...

Il semblerait que le documentaire « The Social Dilemma » n’ait pas laissé Facebook indifférent. Ce...

Laisser une réponse