Hello Hbabati hbabi, lyoum djit na7kilkom 3la un nouveau produit que je viens de recevoir. Vous connaissez tous cette phrase n’est-ce pas ? Nous avons chacun son influencer (qui ne nous influence pas plus que ça) sur Instagram. Et ces derniers ont tous un point commun : nous faire découvrir des produits hayline bezzaaaaaf !

On connait bien le système de rémunération des influencers, on ne va pas se voiler la face. Mais certains ne déclarent pas toujours leurs partenariats. Facebook avait ajouté la mention « Partenariat rémunéré » avec…X  en 2017, permettant aux potentiels consommateurs de savoir s’il s’agit d’un post sponsorisé ou d’un contenu spontané. Mais est-ce toujours déclaré ?

En plus l’entorse faite aux conditions d’utilisation d’Instagram, ne pas déclarer un partenariat rémunéré peut briser la confiance des abonnés.  En effet, même si l’influencer reçoit gratuitement un produit et décide d’en parler de son plein gré, cela n’en fait pas moins un partenariat rémunéré.

Instagram doit prendre plus de mesure de transparence

Récemment, la CMA (Competition Merket Authority) au Royaume-Uni à procédé à une enquête qui a révélé que beaucoup de partenariats n’étaient pas déclarés. Suite à quoi Facebook a accepté de prendre plus de mesure pour encadrer ce marché.

L’entreprise s’est rendu compte que les influencers ne cochaient pas systématiquement l’option « Partenariat rémunéré ». Ce qui a poussé Instagram à mettre en œuvre de nouvelles mesures au Royaum-Uni dans un premier temps, et les déployer au monde entier avant juin 2021.

Ces nouvelles mesures consistent à demander aux influencers de confirmer s’il s’agit d’un partenariat rémunéré à chaque publication. Et créer un algorithme qui détecte les publications sponsorisées qui mettent en avant une marque ou un produit. Si ces derniers sont étiquetés il n’en sera rien, dans le cas contraire, la plateforme notifiera l’influencers ou la marque.

Quant aux annonceurs, l’entreprise travaille sur un outil qui les aidera à gérer la promotion de leurs produits par les influencers. Ils pourront également demander la suppression de publications si elles ne répondent pas à leurs conditions.

Par ailleurs, Instagram a précisé que la portée organique des posts sponsorisés sera identique à celle des publications standards.

 

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Pendant les elections US, Twitter s’est enflammé, les news fusaient de partout et le grand gagnant...

Avec le confinement qui va qui revient, la pandémie qui nous cloue chez nous depuis le début de...

Si vous utilisez WhatsApp au quotidien, vous connaissez surement ce moment où la mémoire de votre...

Laisser une réponse