Tante Rona, ou tonton Coco si vous préférez (les féministes n’ont pas encore tranché), n’aurait épargné aucun domaine d’activité. Même pas celui de l’influence. Beaucoup d’influencers ont vu leurs contrats de collaborations annulés, alors ils ont fait du pain. Beaucoup de pain… mais rien n’y fait. Donc pour leur permettre de manger encore du pain, Instagram a lancé de nouveaux outils de monétisation. Les badges !

On vous en parlait en juin dernier, les badges de « don » permettent à un utilisateur de faire un don à son influencer préféré et jouir du statut privilégié de « donateur ». Les avantages de ce statut ne sont toutefois pas encore connus.

En test depuis son lancement, ce nouvel outil vient d’être déployé par Instagram auprès de 50.000 influencers. Les followers de ces derniers pourront désormais acheter un des 3 stickers (0,99 $, 1,99$ ou 4,99$) et arborer des badges en forme de cœurs à côté de leurs noms. Cela permettra à l’influencer de remarquer plus facilement les utilisateurs qui ont fait un don durant un live.

instagram badge

Les donateurs seront également regroupés dans une liste de détenteurs de badge de « donateur ». Une bonne façon pour retrouver facilement les followers qui vous soutiennent.

Avec l’engouement que suscitent les lives Instagram durant cette période difficile (hausse des vues de 70%), l’outil pourrait être une bonne alternative au manque à gagner pour les influencers. Instagram a également annoncé qu’il reversait la totalité des dons aux influencers. Mais cela n’empêche pas l’entreprise d’étudier la possibilité de monétisation de cet outil à l’avenir.

 

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Pendant les elections US, Twitter s’est enflammé, les news fusaient de partout et le grand gagnant...

Avec le confinement qui va qui revient, la pandémie qui nous cloue chez nous depuis le début de...

Si vous utilisez WhatsApp au quotidien, vous connaissez surement ce moment où la mémoire de votre...

Laisser une réponse