L‘année dernière a été marquée par de nombreux événements qui ont eu des répercussions considérables sur les réseaux sociaux. Entre le mouvement #BlackLivesMatter et les sorties ubuesque de Donald Trump, certains réseaux ont prit des décisions radicales. Mais face à l’inaction de Facebook, certains gros annonceurs n’ont pas hésité à le boycotter.  Aujourd’hui il décide de pallier ce problème en leur donnant la main sur l’affichage de leurs pubs.

En effet, Facebook a annoncé récemment le test d’un nouvel outil à destination des annonceurs. Ces derniers pourront décider des sujets auprès desquels leurs publicités s’affichent. Au moment de paramétrer sa pub, un annonceur pourra cocher les cases des thématiques qu’il souhaite éviter. Par exemple on retrouve : « Crimes et tragédies », « News et politiques », « problèmes de société »…

La publicité étant la principale source de revenu pour des entreprises comme Facebook, ce dernier a tout intérêt à définir de nouveaux standards pour fidéliser ses annonceurs. C’est donc à sacré casse-tête que la plateforme devra faire face. Entre la liberté d’expression et les dérives en tout genre, la frontière ne cesse de rétrécir entre l’acceptable et l’inacceptable.

Facebook a précisé également que cet outil n’est qu’à ses débuts, et il pourrait durer toute l’année avant de déployer la fonctionnalité.

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Vous avez sûrement vu par le passé des pages Facebook de média sérieux reprendre des informations...

Hello mes loulous, mes amis mes hababis et hbabatis ! Lyoum wa9il rah nokhrodjo mel gher9a comme on...

Après Facebook et Instagram, c’est autour de TikTok d’adopter les sous-titres automatiques. Cette...

Laisser une réponse