Sur un réseau social où les utilisateurs se comptent par milliards, il est normal de voir émerger des dérives en tout genre. Il devient donc difficile de gérer cela à une échelle individuelle. Les plateformes ont conscience de ces fléaux et elles redoublent d’effort pour en limiter les dégâts. Instagram et Twitter sont les premiers à mettre en place de vraies stratégie pour limiter les abus en ligne.

Pour rappel, Twitter a instauré dans les derniers mois une série de mesures pour rendre sa plateforme plus « Safe ». Instagram de son côté a renforcé les options de modération afin de permettre aux créateurs de mieux gérer les commentaires haineux. Aujourd’hui, la plateforme appartenant à Facebook s’attaque à la protection des jeunes. Et pour commencer, elle met en oeuvre une nouvelle restriction qui empêche un adulte d’envoyer un DM à un utilisateurs mineur qui ne le follow pas.

Si techniquement l’âge minimum pour s’inscrire sur Instagram est de 13 ans, les utilisateurs n’ont pas de mal à contourner cette limite. Pour cela, le réseau social s’appuie sur sa technologie de machine learning pour déterminer l’âge des utilisateurs. Et si ces derniers n’ont pas l’âge légal, ils seront plus protégés que les autres.

Instagram et Messenger s’unissent pour la protection des jeunes

La mesure ressemble en tout point à celle mise en place en février dernier sur Messenger. On n’est pas sans savoir que Facebook a entamé la fusion des deux plateformes de messageries. Avec sa volonté de crypter tous les échanges privés, il devient donc urgent de prendre des mesures pour assurer la sécurité par la suite. Car en cryptant les messageries, Facebook ne sera plus en mesure d’analyser les messages échangés, ça sera la porte ouverte aux prédateurs.

Par ailleurs, Instagram semble avoir trouvé une solution pour palier ce problème. Toujours en se basant sur le machine learning, les jeunes utilisateurs seront avertis s’ils échangent avec un adulte au comportement suspect. Si par exemple ce dernier envoie un grand nombre de demandes d’amis ou de messages à des personnes de moins de 18 ans, une alerte s’affichera dans la messagerie. L’utilisateur aura alors le choix de poursuivre sa discussion ou y mettre fin.

Invite de sécurité des messages Instagram

Quant aux adultes qui ont eu un comportent suspect, des sanctions implicites s’appliqueront à eux. Instagram a annoncé qu’il ne leur suggérera pas de comptes ni de contenu d’adolescents, dans l’explorer. Leurs commentaires seront automatiquement masqués dans les publications publiques des adolescents.

Instagram ne manquera pas d’encourager les jeunes utilisateurs à revoir régulièrement leurs paramètres de confidentialité.

Comptes privés Instagram

Enfin, la plateforme compte également inclure les parents dans la protection des jeunes utilisateurs. Et pour cela, Instagram a lancé un guide qu’il a réalisé avec The Child Mind Institute et Connect Safely. Ce guide explique les différentes fonctionnalités de confidentialité et de sécurité d’Instagram.

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Au début du mois TikTok avait annoncé l’augmentation de la durée de ses vidéos qui passent...

Cela aurait pris un an environ mais Clubhouse a enfin ouvert ses portes à tout le monde !...

La plateforme a été durement critiqué pendant longtemps sur sa façon de modérer le contenu...

Laisser une réponse