Hello mes loulous, mes amis mes hababis et hbabatis ! Lyoum wa9il rah nokhrodjo mel gher9a comme on dit 😀 Nous avons appris il y a quelques jours que les influenceurs algériens pourraient avoir droit à un registre de commerce ! Mais attention, l’information est à prendre avec des pincettes, car rien n’est encore officiel.

La nouvelle a été relayées par le média en ligne La Patrie News. Dans un article publié il y a quelques jours, le site annonçait que le ministre délégué auprès du Premier ministre en charge des PME, Nassim Diafat, assurait l’arrivée de registres de commerce pour les influenceurs et les YouTubeurs. L’info a été reprise par le journaliste Moncef Ait Kaci sur son compte Instagram. Mais de notre côté nous n’avons pu trouver aucune source qui confirmerait cette annonce.

Influenceurs dz Moncef Ait Kaci

Si cette information est avérée elle serait une première inédite en Algérie. Le ministre ancré dans son époque validerait cette activité professionnelle émergeante et participerait à sa structuration.

De leur côté, les influenceurs et Youtubeurs pourraient facturer plus facilement et gérer leurs petites entreprises de manière plus professionnels. Cela donnera certainement le champs à l’émergence d’un nouveau métier à part entière avec ses propres codes et éthique.

L’affaire est donc à suivre. Nous mettrons à jour cet article dès que nous aurons plus d’informations à ce sujet.

Fluide Social
à propos de l'auteur

Site d'information consacré à l'actualité des réseaux sociaux.

Articles similaires

Vous avez sûrement vu par le passé des pages Facebook de média sérieux reprendre des informations...

Après Facebook et Instagram, c’est autour de TikTok d’adopter les sous-titres automatiques. Cette...

Dans la série #VDM de cette année il y a la fuite de données sur les réseaux sociaux. Devenue une...

Laisser une réponse